Feedback
FERMER

Mode d'emploi

1 Recherchez votre activité

par mots clefs, par date ou grâce au calendrier

2 Réservez votre Activité ... puis votre hébergement

Directement sur notre site.
Une fois sur la page de votre activité cliquez sur "je m'inscris".
Pour les Stages d'été vous devez, ensuite, réserver votre hebergement

3 Participez à votre activité

Vivez l'expérience

4 Donnez votre avis…

A la Communauté. Ainsi chacun peut se faire une idée de l'activité

Article de presse dans Méditation France

J’arrête de saboter mes relations en me dévalorisant,
grâce à la guérison des blessures

 

Cet article est issu de la WebConférence GRATUITE de Célestin BERNET, intitulée « J’arrête de saboter mes relations en me dévalorisant, grâce à la guérison des blessures »,. Vous pouvez regarder cette webConference en replay Gratuitement et poser vos questions en cliquant ICI. 

Vous pouvez retrouver les STAGES de Célestin BERNET sur EXISTENCE en cliquant ICI.

Ces WebConferences GRATUITES sont données dans le cadre d’EXISTENCE ( www.existence.fr) qui vous propose de suivre des STAGES en ÉTÉ afin de vous épanouir dans votre vie. Retrouvez le programme d’été en cliquant ICI : (plus d’information sur EXISTENCE et les WebConférence en bas de l’article.)


 

Comment nos blessures personnelles influencent nos relations aux autres ?


La prise de conscience de nos blessures

Comment se fait-il que parfois nos relations se passent mal alors que nous sommes tous à la recherche de relations harmonieuses ? Cette question, qui revient beaucoup dans les ateliers de développement personnel a interpellé Célestin, qui propose de s’intéresser aux croyances et aux blessures qui sous-tendent nos comportements. Alors que par nature, nous sommes tous fondamentalement à la recherche de relation, il nous arrive de saboter nos relations, lorsqu’elles réveillent des blessures, qui ont conditionné notre rapport au monde et aux autres dans notre développement. 

Inconsciemment, nous mettons en place un mécanisme de défense, pour ne pas reproduire des situations douloureuses rencontrées dans le passé, et éviter de souffrir à nouveau. Nous projetons dans le futur les modes relationnels que nous avons pu connaître par le passé. C’est notre sécurité relationnelle qui est en jeu, il s’agit donc de se protéger. Lors de ce processus, on érige parfois en vérité absolue des croyances issues de situations difficiles. Bien souvent, cela opère de façon automatique et nous n’en sommes pas conscients. 

En prenant conscience de ses blessures et de ses peurs, nous pouvons nous en libérer et faire évoluer nos croyances sur nous-mêmes. Cette prise de conscience permet ensuite de passer à la mise en pratique, dans nos actes du quotidien. 

Apprendre à être en relation

Nous avons un besoin vital de créer des relations. Celles-ci répondent à des besoins émotionnels, physiques et psychiques profonds. Que nous soyons plus du genre solitaire ou sociable, nous partageons tous un besoin de l’espèce d’être en relation, et nous partageons tous le désir de relations harmonieuses. Faut-il encore que nous sachions comment faire. Certains d’entre nous reçoivent les codes des bonnes relations au travers de leur éducation, alors que pour d’autres cela est parfois manquant. En se rendant compte que l’on peut apprendre ces codes, et en étant dans une logique d’apprentissage, nous pouvons modifier les comportements qui jusque-là paraissaient faire partie de notre caractère. Savoir créer des relations, cela s’apprend ! 

A commencer par notre relation avec nous-même. Célestin donne des exemples de phrases assassines, que vous avez sûrement déjà entendues comme « je suis trop nul ». Ces petits messages destructeurs que l’on s’adresse à soi sont le premier signe que ce qui est en jeu, c’est notre relation à nous-même. De là, découle la relation aux autres. Ne s’est-on pas un jour surpris à dire « je serais mieux tout seul » après une mauvaise rupture ? En fait, on ne peut pas être heureux sans relations aux autres. Alors…

relations

Pourquoi sabotons-nous nos relations ?

Ce sabotage est en fait est façon détournée d’exprimer nos peurs et nos croyances. Nous avons peur de ce que nous avons vécu dans le passé et que nous ne voulons pas reproduire. Par exemple, si une séparation s’est mal passée, on dira que l’on préfère être seul. « C’est plus simple comme ça ». Ce syndrome de la relation liée au passé, se couple à une projection dans le futur. C’est ce qu’on appelle la futurisation de nos relations. Elle est basée sur une croyance : on pense que parce qu’on a vécu quelque chose dans le passé, cela va forcément se reproduire. Pourtant, il n’y a qu’une constante, c’est le changement ! Nous sommes aux commandes de nos vies, et nous avons la capacité de changer les choses. 

Lors de la webconférence, Célestin répond à des questions d’auditeurs en direct. C’est intéressant de voir comment la théorie se confronte aux situations personnelles. Une auditrice par exemple soulève la question de son environnement. Elle a envie de créer des relations saines mais trouve que son environnement quotidien n’y est pas propice. Célestin lui adresse la question suivante : « Qu’est ce qui fait que vous pensez ne pas être en capacité de créer ce nouvel environnement ? »

Plutôt que de subir l’environnement, lui dit-il, nous pouvons nous voir comme les créateurs de nos vies. Nous avons le pouvoir d’agir pour faire évoluer notre environnement, de sorte à ce qu’il réponde à nos besoins relationnels. Cela commence, paradoxalement, par un travail interne et non externe. Quelles sont les blessures que nous portons qui font que nous nous trouvons dans ces situations ? 

Faire tomber les masques en soignant nos blessures

Ces blessures restent parfois symboliquement de réelles plaies ouverte. La moindre petite goutte d’eau a la capacité de les réveiller. Le travail de Lise Bourbeau, qui parle des cinq blessures fondamentales de l’enfance permet de repérer laquelle ou lesquelles de ces blessures nous portons. De là, nous devons comprendre que nous n’en sommes pas coupables, mais responsables, et qu’il nous appartient de les faires cicatriser. Soigner ses blessures est indispensable pour faire tomber les masques que nous adoptons. Les masques servent à se protéger de nos blessures, mais nous empêchent d’être authentiquement nous-même. On les porte pour satisfaire l’autre, ou en réponse à ce que l’on pense que l’autre attend de nous. Tous ces jeux de masques ne servent qu’à une chose : la recherche de l’amour. En faisant tomber les masques, et en pansant ses blessures, en s’occupant de soi, nos relations aux autres évolueront, vers plus d’harmonie, comme par ricochet. 

Ainsi nous pouvons entrer dans des relations qui dépassent les schémas de compétition, de culpabilisation, ou de dévalorisation qui ont peut-être marqué notre enfance. Nous pouvons mettre fin à la reproduction de schémas en prenant conscience de nos blessures et en agissant. On change notre vision de nous-même, du monde et des autres, et on peut alors s’ouvrir à la relation, sans que la moindre goutte d’eau ne réveille nos blessures ouvertes. Guérir ses blessures, c’est donc s’ouvrir à l’amour de l’autre en commençant par l’amour de soi.

Existence, qu’est-ce-que c’est ?

Existence propose depuis 1986 des activités centrées sur la personne qui visent à un mieux-être individuel et collectif. Le bien-être relationnel, qui devrait être la règle d'une Existence bien vécue, est au centre de ses activités. Existence crée un espace structuré et bienveillant, propice à l’ouverture et au travail sur soi ainsi qu’à la détente. En s’appuyant sur une charte de déontologie et une sélection d’intervenants de qualité, Existence ose proposer d'oser une vie plus "ardente", de respirer, oser se dire, oser le bonheur, oser la différence, oser rêver...

Le but ? Se transformer pour une meilleure prise en charge de sa vie, pour être en bonne forme physique et psychologique. Divers thèmes sont abordés, comme la création artistique, le couple, la famille, la quête de sens et la spiritualité, le développement durable, la citoyenneté et l'accueil thérapeutique. 

Sans dogmatisme, une grande variété d’approches sont proposées, pour que chacun puisse acquérir les outils qui lui sont nécessaires sur son chemin afin de trouver l’harmonie dans sa vie, en accord avec ses valeurs personnelles. 

Tous les étés, Existence propose une cinquantaine de stages, avec un programme coloré, à découvrir ici.

Les Webconférences d’Existence

En dehors des stages, Existence continue sa mission et offre, entre autres, des webconférences en ligne. Elles peuvent être suivies en direct, et les auditeurs peuvent alors poser des questions, ou en replay, si vous avez manqué la date !

Célestin Bernet

Célestin Bernet
Célestin Bernet est Coach thérapeute, spécialisé en développement du potentiel humain (Estime et Confiance en soi) et en relations humaines (relations aux autres et à soi). Il est formé à la Communication Humaine et Relationnelle (méthode ESPERE de Jacques Salomé), aux travaux de Lise Bourbeau (dont les « blessures qui empêchent d’être soi-même ».) au coaching et à la PNL (Programmation Neuro Linguistique). Vous pouvez retrouver ses STAGES sur EXISTENCE en cliquant ICI.